Skip to main content

3- Winifreda La Pampa

By 21 décembre 2022janvier 22nd, 2023Ama'ventura

Maria et son père l’ont ramenée fin novembre de Mar Del Plata à La Pampa, avec 13h de route.

Pour ma part, sorti des quelques courtes virées autour de Santa Rosa pour rendre visite aux copains, je n’ai pas eu l’occasion de conduire la Ama bien longtemps. Nous avons également testé les couchages une seule nuit, en stationnement devant la maison de l’abuela. Alors avant de nous lancer dans la grande aventure, nous décidons que notre première destination sera le parc aquatique de Winifreda, à 1h au nord de Santa Rosa, histoire de tester notre nouvelle maison à roulettes sur la route et en mode habitation, sans aller trop loin.

Lorsque nous sommes prêts à démarrer, il est 20h et le soleil descend sur l’horizon. En effet, nous avons un peu sous-estimé le temps nécessaire à l’organisation de nos affaires, de la nourriture, du matériel de camping, etc… Une bise à l’abuela Moni et au tio Emi, je tourne la clef pour démarrer et ….. rien. Pas un bruit. Pas une vibration. La Ama reste muette…

Je regarde Maria, surpris… Elle me retourne le regard et me dit « Attend, Papa m’a montré un truc … » Elle ouvre le capot, me demande d’être prêt à accélérer, plonge une main vers le moteur et.. VROUM !! Démarrage en trombe, le moteur Perkins 6 crache alors toute sa fumée noire. La solution est efficace, certes, mais n’explique pas le problème. Emiliano passe alors derrière le véhicule et me demande : « Tu as allumé les feux ? » Je confirme. « Alors les feux arrières ne fonctionnent pas… » me dit-il.

Le soleil est désormais bien couché et avec 1h de voyage, pas vraiment question de nous lancer sur la route ainsi. Alors je vérifie les fusibles, et Bingo ! Il y en a un de grillé. Changement rapide, redémarrage et…. toujours pas de feux arrières. Je regarde le tas de fils électriques qui sortent emmêlés du tableau de bord et je ne me vois pas DU TOUT débuter un jeu de hasard à cette heure-ci….

Le temps de faire le tour du véhicule, un peu désabusé, je vois les feux qui s’éclairent ! Que s’est-il passé ? Maria s’est installée à l’avant et, en passant la main sur les fusibles, a fait bouger par hasard un faux-contact….

OUF !! Il est 21h passé, nous embrassons à nouveau la famille et ce coup-ci, nous voilà partis !

Je lance alors la Dodge sur les 70km de route droite qui nous éloignent de Santa Rosa et nous plongent dans la Pampa. A fond de 4ème, je frôle les 80 km/h… L’habitacle tremble pas mal, mais on arrive encore à s’entendre parler. Néanmoins, de nuit et sans trop d’expérience, je me contente d’un tranquille 70 qui nous permet d’atteindre Winifreda avant minuit. Nous nous installons alors sous les arbres d’un parc public qui nous a été indiqué, avant de nous plonger sous les draps pour notre première nuit « officielle » sur la route. Là on peut dire qu’on y est !

Mi-décembre, cela équivaut à mi-juin en France. Et ici, à la Pampa, il peut faire chaud… très chaud. Alors après avoir replié l’auvent de la Ama et organisé nos affaires pour rouler, nous rejoignons directement le parking du centre aquatique de Winifreda.

Plusieurs bassins de jeux pour les enfants, quelques toboggans qui envoient un peu. Rien de gigantesque mais un endroit sympa, pas trop fréquenté, qui nous permet de passer une journée au frais, alors que le soleil frappe fort au-dessus de nos têtes. Les jeunes surveillants intrigués par mon accent me demandent d’où je viens.

Et bien entendu, pour me chambrer gentiment, je les entends siffler la Marseillaise à mon passage.

Cette fois, nous nous sentons prêts à nous lancer vers l’Ouest, en direction des Andes. Mais la traversée est longue, alors nous programmons le départ pour demain et profitons de la fin de journée pour faire quelques courses. Le parc public nous accueille à nouveau pour la nuit et je commence à expérimenter tout le confort que nous offre la Ama.

Retour Sommaire

Leave a Reply